Cartes de risques

Evaluer le risque sur votre territoire

Ogoxe réalise des prestations de cartographie pour la connaissance des phénomènes d’inondation. Ces cartes sont construites à partir d’études hydrogéomorphologiques afin de prévenir les éventuels risques d’inondation susceptibles de se produire par débordement des cours d’eau et de déterminer la vulnérabilité des sites et des bassins versants. La cartographie de zones permet aux entreprises privées et aux collectivités locales d’appréhender le risque d’inondation. Elle peut servir comme outil de première approche avant une visite sur le terrain ou le lancement d’études hydrauliques et hydrologiques plus poussées. Elle est indispensable dans le cadre de la mise en place d’un PPRI (Plan de Prévention du Risque d'Inondation) mais aussi pour réaliser un diagnostic environnemental préalable à tout aménagement d’une zone d’intérêt économique et écologique.

Intérêt des cartes de risques dans le cadre d’un PPRI

Le PPRI est un document réglementaire approuvé par le préfet et destiné à évaluer les zones pouvant subir des inondations et à proposer des solutions techniques, juridiques et humaines pour y faire face. Pour y parvenir, il est indispensable d'établir une cartographie des zones à risques et de réglementer ces zones en :

  • interdisant de nouvelles implantations humaines dans les zones inondables les plus à risque et les régissant dans les autres zones inondables
  • définissant les règles de constructibilité dans les secteurs susceptibles d’être inondés
  • prescrivant des mesures pour réduire la vulnérabilité des installations et constructions, ne pas obstruer l’écoulement des eaux et préserver les zones d’expansion des crues
Ce document cartographique a vocation à être régulièrement mis à jour en raison du contexte actuel du changement climatique et de l’occupation du sol.

Les différents types de cartes de risques

Pour mettre au point une carte de zonage règlementaire, le PPRI s’appuie sur la carte des aléas. Celle-ci est le résultat du croisement entre la carte de susceptibilité et la carte de sinistralité. La carte de zonage est définie en trois zones :

  • la « zone rouge » : toute construction y est interdite à cause d'un risque trop fort ou parce que la zone est dédiée au laminage de la crue
  • la « zone bleue » : les constructions sont autorisées sous réserve de respecter certaines prescriptions
  • la « zone blanche » : non inondable pour la crue de référence, cette zone n’est pas réglementée